Diabétologie (Centre universitaire du diabète et de ses complications, Lariboisière)

Un site utilisant Réseau HU Paris 10

HÔPITAL LARIBOISIÈRE & FERNAND-WIDAL

Diabétologie (Centre universitaire du diabète et de ses complications, Lariboisière)

(Bâtiment Michel Servet, secteur violet, porte 7)

Pr Jean-François Gautier

Responsable du Centre Universitaire du Diabète et de ses Complications (CUDC) de l’hôpital Lariboisière

Secrétariat / Prendre un rendez-vous :

Tél : 01 49 95 90 73/72
Fax : 01 49 95 90 17

—————————————————————————————————————————————–

Activités du service 

Le Centre Universitaire de Diabétologie et de ses Complications (CUDC) a ouvert ses portes en septembre 2013 à l’hôpital Lariboisière, pour répondre aux besoins d’une prise en charge ambulatoire des patients diabétiques. Une structure originale et multidisciplinaire qui a déjà accueilli 4 298 patients en huit mois.

La création de ce centre ambulatoire a été possible grâce au regroupement de deux services à activité de Diabétologie : le service de Diabétologie et d’Endocrinologie du Pr Jean-François Gautier et le service de Médecine B du Pr Pierre-Jean Guillausseau.

Adossé à une structure d’hospitalisation traditionnelle, le CUDC réunit dans un lieu unique toutes les spécialités médicales (diabétologie, ophtalmologie, cardiologie, néphrologie, urologie, orthopédie, podologie, diététique…) impliquées dans la prise en charge du diabète et de ses complications.

Cette proximité géographique permet d’améliorer la coordination des différents soignants et des parcours de soins. L’activité ambulatoire y est organisée par itinéraire de soins et adaptée à chaque type de patient, qu’il soit atteint de diabète débutant ou multi-compliqué. La demande d’examens redondants et la fragmentation des dossiers sont diminuées.

Au total, le centre est doté de :

  • 8 boxes de consultations multidisciplinaires (diabétologie, cardiologie, néphrologie, urologie, diététique …),
  • 2 salles d’examen d’ophtalmologie y compris une salle de rétinographie,
  • 2 salles d’électrocardiographie,
  • des salles de pansements, de plâtre et de pédicurie,
  • 1 salle d’éducation thérapeutique.

Actuellement, le centre permet d’accueillir 15 patients en hôpital de jour.

Compétences et expertises

Les activités de soins du CUDC de l’hôpital Lariboisière concernent principalement :

  • La mise en route d’un traitement injectable,
  • Le suivi des plaies des pieds,
  • Le dépistage et le traitement des complications,
  • L’éducation thérapeutique ciblée.

Une unité de soins dédiée aux pieds diabétiques, dont les pansements et soins nécessitent une prise en charge quotidienne par des spécialistes, a été créée avec une équipe composée d’un médecin orthopédiste, de deux infirmières et de pédicures.

Les programmes d’éducation thérapeutique sont adaptés à la typologie des patients, ciblant par exemple le diabète gestationnel, la mise sous traitement injectable, le diabète de type 1… Des ateliers éducatifs et thérapeutiques de cuisine sont également proposés.

Le CUDC développe des activités de recherche portant notamment sur :

  • La physiopathologie du diabète et du profil évolutif des différents types de diabète,
  • L’histoire naturelle des complications diabétiques,
  • L’identification et l’évaluation de nouveaux outils diagnostiques,
  • Le développement de nouvelles stratégies thérapeutiques.

L’activité de recherche est facilitée par le dossier patient entièrement dématérialisé et structuré, ce qui permet un suivi longitudinal de cohortes de patients.

A propos du diabète

  • Le diabète est reconnu comme une priorité de santé publique. Cette maladie chronique concerne plus de 3 millions de personnes en France(1), un chiffre en constante progression.
  • Le diabète de type 2 est caractérisé par un taux trop élevé de sucre dans le sang. Il touche davantage les personnes obèses, en surpoids, génétiquement prédisposées.
  • Si le diabète n’est pas bien contrôlé et suivi, l’état de santé du malade s’aggrave à long terme : le diabète peut être à l’origine de complications cardiovasculaires ou d’insuffisance rénale.
  • C’est la première cause de cécité avant 65 ans, l’une des principales causes de dialyse et d’amputations non traumatiques.

(1)http://www.invs.sante.fr/Dossiers-thematiques/Maladies-chroniques-et-traumatismes/Diabete/Donnees-epidemiologiques